Constantine l’exil et la guerre

A travers ces récits, sont développés l’histoire d’une adolescente et de sa famille arrachées à leurs villes natales, Cherchell et Alger, pour s’installer, une décennie durant,  à Constantine,  où le père de famille, enseignant, fut muté de 1953 à 1963.

Ces années d’exil et de braise seront marquées par  la découverte d’une société différente, les affres de la guerre de libération nationale, les liens affectifs et amicaux tissés dans la Ville du Rocher, l’amour de la littérature que la jeune lycéenne continuera de nourrir ces années-là, et qui constitueront pour elle, l’expérience de la vie.