Le mont des orfèvres

Belkacem ACHITE est né en 1946 à Beni Yenni (wilaya de Tizi Ouzou) où il effectue ses études primaires et moyennes à l’école publique puis au collège des Pères blancs jusqu’au brevet. Ses études secondaires se déroulent au lycée Amirouche de Tizi Ouzou. Bachelier en 1966, il poursuit les deux premières années de sciences économiques à l’Université d’Alger et tout le cycle de l’Institut d’études politiques où il obtient sa licence en 1970.

Après avoir occupé durant près de dix années des fonctions supérieures notamment au ministère du Travail, il embrasse en 1982 une carrière de magistrat financier auprès de la Cour des Comptes où il est successivement censeur général puis vice-président pendant une vingtaine d’années, jusqu’à son admission à la retraite en 2009. 

Avec Le Mont des Orfèvres, l’auteur restitue ce qu’il a retenu de significatif des pans de la mémoire collective de son premier milieu d’existence, les Aït Yenni. On retrouve dans ce récit les souvenirs les mieux partagés des Yennaouis sur le temps qui a couru chez eux depuis le moyen âge jusqu’à la fin de la guerre d’indépendance. Des fresques de vie communautaire, des faits d’histoire, de sociologie  et des éléments de psychologie sociale composent la trame de cet ouvrage où l’aspect littéraire n’est pas en reste.