Abderrahim SEKFALI

Abderrahim Sekfali, ou le « maître », comme on aimait le nommer à Jijel, né dans cette ville en  1942 et décédé en 2012,  était enseignant à la faculté des sciences humaines et sociales de l’université Mentouri de Constantine. Après une licence de Sociologie et une maîtrise d’Histoire, il avait soutenu, en 1982, à l’université de Provence Aix-Marseille, une thèse de doctorat 3e cycle sur Le rôle des instituteurs dans la vie politique et sociale du département de Constantine de 1919 à 1939. En 1993, il était docteur ès lettres et sciences humaines à la même université.
Il a consacré 25 ans à la confection du présent ouvrage et a rédigé également un autre ouvrage consacré à Médersat El Hayet de Jijel.