Amar Bentoumi

Français
Amar Bentoumi est né le 26 décembre 1923 à Constantine. Après des études primaires dans cette ville, moyennes à Alger (école Sarrouy), puis secondaires aux lycées de Ben Aknoun (actuel El Mokrani) et Bugeaud (actuel Émir Abdelkader), il rejoint la faculté de Droit et des Lettres de l'université d'Alger.
Inscrit au Barreau d'Alger le 10 juillet 1947, il devient, dès la fin de son stage, l'avocat officiel du PPA-MTLD et assurera jusqu'à novembre 1954 la défense des militants, responsables et de la presse du mouvement national. Dès le 8 novembre 1954, à la demande de Rabah Bitat, il devient le premier avocat du FLN, crée, en relation avec ce dernier le premier collectif des avocats du Fln en été 1955 et participe à la défense des patriotes algériens devant les juridictions pénales civiles et militaires jusqu'à son arrestation en février 1957.
[...] Élu député de Constantine à la première Assemblée nationale constituante, il devient le premier ministre de la Justice de l'Algérie indépendante.
En désaccord avec Ben Bella, il quitte le gouvernement et est interné à Adrar en compagnie du président Ferhat Abbas de juin 1964 à juin 1965.
Il reprend sa profession d'avocat et est élu bâtonnier de l'ordre des Avocats en septembre 1967. Il le restera jusqu'à septembre 1975. Secrétaire général adjoint de l'Union des Avocats arabes, vice-président de l'Union internationale des avocats, secrétaire général puis président de l'AIJ (Association internationale des juristes) dont il est président émérite avec Nelson Mandela, il a été également membre de la Commission de médiation, d'arbitrage et de conciliation de l'Organisation de l'unité africaine.
Président du Comité de soutien à la Palestine, il collabore avec Yasser Arafat et assure la défense des fidaiyine palestiniens à Athènes, Zurich, Munich et Le Caire.
Amar Bentoumi nous a quittés le vendredi 29 mars 2013.