LES ÉTUDIANTS ALGÉRIENS DE L’UNIVERSITÉ FRANÇAISE (1880-1962)

ISBN : 978-9961-64-065-9 / 2009, 16x24, 346 p
Version condensée et remaniée d'une thèse de troisième cycle soutenue le 28 juin 1980 devant les professeurs Jean-Baptiste Duroselle, Charles Robert Ageron et Mohammed Arkoun, ce livre vient combler une lacune dans l'historiographie de l'Algérie contemporaine. Il contribue à une meilleure connaissance des élites algériennes actuelles en éclairant le rôle des étudiants et intellectuels musulmans algériens de culture française dans l'évolution politique de leur pays, de la colonisation à l'indépendance.
Une première partie retrace leur apparition dans l'Algérie coloniale, les situe dans leur société, et met en rapport l'évolution du mouvement étudiant avec celle du mouvement revendicatif musulman jusqu'en 1954. La deuxième expose en détail leur participation à la guerre de libération nationale, dans ses diverses formes et ses phases successives entre 1955 et 1962. Enfin, la troisième présente leur idéologie, d'abord dans son évolution globale, puis à travers les étapes de la socialisation individuelle, et les thèmes du nationalisme.
L'ensemble de l'ouvrage propose une explication de l'échec de la politique française d'assimilation, en mettant en évidence le «complexe populiste» des intellectuels algériens.
L'étude repose sur l'exploitation systématique des sources disponibles en langue française. : entretiens avec d'anciens étudiants algériens, documentation écrite notamment les périodiques, les brochures et les livres publiés par eux (sans oublier les oeuvres littéraires), enfin archives publiques ou privées accessibles.
L'auteur ne s'est pas contenté d'analyses rigoureuses : il a voulu tenter, en laissant une large place aux citations, la résurrection d'un passé révolu.
Guy Pervillé, né en 1948, est enseignant-chercheur en histoire contemporaine.