Pierres et lumières

450 DA
« L’auteur appartient à ce modèle universel de médecin cultivé, érudit... Son livre est le reflet de cet humanisme traditionnel dans la vision du monde qu’il faut nécessairement apprendre et réapprendre sans cesse pour mieux le connaître, mieux le sauver, et d’abord, au niveau du pays, de la province, de la région, du village, du hameau dont le sort de chacun, son progrès, (son bonheur, s’il y a lieu), convergent tous vers la connaissance solidaire de la communauté
nationale. »
Mostefa Lacheraf