Une guerre se meurt

250 DA

Escale majeure d'un paecours professionnelsingulier, la maison que fait construire Zoubir, alias Abdeldjalil, en périphérie urbaine n'est pas encore sortie de trerer que sa boîte aux lettres, précocement installée, commence à recevoir de curieux messages. Surtout des offres de rachat du terrain. Puis une femme apparaît, Myriama, chargée de mystères, puis une autre Lalia, et l'écheveau se dévide,  rappelant la mémoire à une triste remontée du cours tragique  qui a déposé l'Algérie, exsangue, sur les rivages du 3e millénaire.