Littérature / Poésie

Mohamed Djaafar

Les oiseaux de la nuit

Pendant que les grands du moment s’appliquent, à coups d’intrigues et de coups bas, à démentir l’
Amèle El-Mahdi

Tin Hinan, ma reine

Qu’elle soit légende ou réalité, l’histoire de Tin Hinan mérite d’être connue. Un peuple capable d
Ahmed Benzelikha

La fontaine de Sidi-Hassan

En arrivant à Alger, la veille du débarquement français, le peintre espagnol Delbrezcque ne s’
Yasmina Khadra

Qu'attendent les singes

« Merveilleusement maquillée, les che­veux constellés de paillettes, les mains rougies au
Djoher Amhis- Ouksel

Tahar Djaout ce tisseur de lumière

Professeure de lettres françaises, inspectrice de l'enseignement, DjoherAmhis-Ouksel a consacré de
Djoher Amhis- Ouksel

Benhadouga, la vérité, le rêve, l'espérance

Professeure de lettres françaises, inspectrice de l'enseignement, Djoher Amhis-Ouksel a consacré de
Robert Attal

Constantine

Toujours marqué par les émeutes raciales de 1934, Robert Attal retrace dans de brèves séquences et
Amin Maalouf

Samarcande

Samarcande, c’est la Perse d’Omar Khayyam, poète du vin, libre penseur, astronome de génie, mais
Djamila Lounis Belhadj

La femme en clair-obscur

Ce recueil, précédemment intitulé Nos histoires de femmes , est le produit d’une observation
Rachid Sellal

Caledoun

« Calédoun », c’est le terme par lequel les premiers déportés algériens en Nouvelle- Calédonie
Djoher Amhis- Ouksel

L’exil et la mémoire

Une lecture des romans de Taos Amrouche Taos Amrouche est avant tout une grande femme de lettres.