Littérature / Poésie

Mohamed Ali Arrar

Ce que le vent n'emporte pas

Ce roman retrace les aventures d’un jeune algérien durant la guerre de libération nationale.
Youcef Merahi

La pétaudière

Le chemin des dires et des faits est toujours dirigé par ceux qui prétendent détenir la vérité, qu’
Malika Mokeddem

La désirante

Le roman s’ouvre sur une disparition. Celle de Léo, dont le voilier a été retrouvé vide, à la
Samira Guebli

Une balle en tête

Ghozlane, un journaliste natif de la Casbah, est la cible d’un terroriste, son ami d’enfance qui a
Mouloud Achour

Le retour au silence

« […] La langue à laquelle ont donné naissance (ces) histoires ainsi que la dérision
Djoher Amhis- Ouksel

Taâssast

« Cet essai, à travers une relecture de l’œuvre de Mouloud Mammeri, invite à une observation plus
Azzedine Mihoubi

Confessions d'Assekrem

1er janvier 2040, Adolf Haussmann, un richissime homme d’affaires allemand, propriétaire du
Youcef Merahi

Et l'ombre assassine la lumière

Tizi-Ouzou, Alger, Oran : trois pôles concourent pour arpenter l’histoire dans laquelle se
Youcef Tounsi

Impasses de la Régence

Prenant prétexte d'une fin de règne et du mutisme du dernier dey ottoman, alors que les armées
Zoubir Soussi

Caméléon

Les dictionnaires définissent le caméléon,  outre l’animal bien connu pour s’adapter à la
Aïcha Kassoul

Le pied de Hanane

: « ... Je ne connais pas cette fille, Hanane. L’autre non plus, ma petite-fille de quelques heures
Mourad Brahimi

Rien qu’une empreinte digitale

Les histoires individuelles sont comme les hirondelles qui ne font pas le printemps : elles ne