Auteurs

A B C D E F G H I K L M N O P R S T W Y Z

Keltoum Staali

Keltoum Staali est née et a grandi en France dans les années 60. Après des études de lettres modernes à l’Université d’Aix en Provence, elle s’installe à Alger à la fin des années 80 et travaille comme journaliste à Révolution Africaine, puis à Alger Républicain. Revenue en France au début des années 90, elle collabore avec  Le Matin, El Watan, Esprit Bavard, Raina, Recherches Internationales, tout en animant une bibliothèque de quartier. Elle publie des recueils de poésie ( Talisman, Identité Majeure ), un récit autobiographique ( Le Mimosa de Décembre ),  un roman ( Cœur noir ), et participe à des ouvrages collectifs. Actuellement, elle est professeure de lettres dans un collège du sud de la France, elle anime des ateliers d’écriture créative, tout en menant une recherche en théorie et pratique de la création littéraire et artistique dans le cadre d’un doctorat à l’Université d’Aix-Marseille.     

Farida Saffidine

Née en 1953 à Bordj Bou Arreridj, Farida Saffidine a effectué ses études secondaires au lycée Malika Gaïd de Sétif puis supérieures à l’université de Constantine (langue et littérature anglaises).

Mohamed Sadoun

Originaire de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, né dans le sud de la France en 1973, Mohamed Sadoun est actuellement haut-fonctionnaire et magistrat après une première carrière dans l'enseignement.

Nora Sari

Professeur de français en retraite, Nora Sari a publié de nombreux articles culturels, littéraires et historiques, dans la presse quotidienne, et dans des revues spécialisées. 

Zoubir Souissi

Zoubir Souissi n’a quasiment pas connu d’autre métier que celui de journaliste, qu’il pratique depuis 1966.Après avoir collaboré au bureau d’Alger républicain de Constantine

Nadjib Stambouli

Nadjib Stambouli est né en 1953.  Après des études en sciences économiques, il a embrassé la carrière de journaliste. Il a exercé dans des hebdomadaires et des quotidiens, notamment au sein des rubriques culturelles puis en qualité de directeur de la rédaction

Abdenour Si Hadj Mohand

Abdenour Si Hadj Mohand est né le 17 février 1950 à Iferhounène en haute Kabylie. Issu d'une famille de huit enfants, il vit sa prime enfance dans le climat de terreur instauré par l'armée française 
Sari Djilali

Djillali Sari

Géographe de formation, Djilali Sari a consacré durant plus de quatre décennies l’essentiel de ses recherches et publications à l’évolution de l’Algérie et du reste du Maghreb. D’autres problèmes et préoccupations majeurs accaparent de plus en plus son intérêt.

Abderrahim Sekfali

Abderrahim Sekfali, ou le « maître », comme on aimait le nommer à Jijel, né dans cette ville en  1942 et décédé en 2012,  était enseignant à la faculté des sciences humaines et sociales de l’université Mentouri de Constantine

Giuliana Sgrena

Née à Masera (Italie), Giuliana Sgrena est une journaliste de guerre engagée connue pour son opposition aux conflits armés et son militantisme pour les droits des femmes. 

Mohamed Sekkal

Né en 1944 à Ouezane (Maroc), Mohamed Sekkal est docteur en médecine. Après son service national, il prépare une spécialité en chirurgie urologique. Maître-assistant en urologie jusqu'en 1988, il opte ensuite pour l'exercice en médecine de ville.

Farida Sellal

Née à Alger, universitaire, ayant exercé des responsabilités dans différents domaines techniques, Farida Sellal enseignante chercheuse, a également enseigné dans plusieurs universités en Algérie et publié de
nombreuses contributions dans des revues scientifiques internationales.